Corps et esprit sont liés…

En médecine traditionnelle chinoise, les canaux énergétiques appelés « méridiens », transportent toute l’information

dont le corps a besoin pour fonctionner, mais aussi l’esprit.

Le shen (esprit) n’est pas seulement le cerveau, siège de toutes les fonctions cognitives, mais aussi la conscience « organisatrice ».

La conscience est tellement difficile à bien expliquer, appréhender, que cela faisait à dire au médecin Qi Bo, auprès duquel l’Empereur Jaune prenait conseil ceci: « Shen, oh, shen! ».

De ce fait, toute personne qui est dans l’accompagnement, quelqu’il soit, peut être tout aussi perplexe pour bien saisir toute l’étendue de ce shen (je ne parle pas au niveau intellectuel, ni académique) mais bien dans l’ordre du senti.

Un des plus grand mystères étant celui de la guérison. On peut avoir une idée des mécanismes émotionnels, psychologiques qui sous-tendent la guérison. Pourtant, cela demeure toujours quelque chose d’insaisissable dans son entier.

Qu’est ce qui déclenche l’envie, la motivation de se soigner ? de guérir? A quel point l’esprit est-il supérieur à la matière-corps et vice versa…

Sommes-nous seulement un paquet de cellules? de chairs? d’os et de tripes?

La médecine traditionnelle chinoise prétend que non, notamment à travers le principe du Shen, du Qi et du Jing, en quelque sorte, une trinité sacrée où un principe vital, se meut et s’exprime à travers un humain, un animal, une plante, un caillou, les étoiles, les galaxies, le cosmos…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s